Paroisse Saint Loup


Sommaire > Vie de la paroisse > Actualité > Archives > Avant 2010 > Monastère de la Visitation > Le vieux monastère

Le vieux monastère

LE VIEUX MONASTERE

Le vieux monastère, sans vie,
Les yeux clos, semble endormi.
Abandonné, laissé là, il attend… !
De son avenir ignorant, il attend…..
Rien ne bouge, tout est silence,
Dans ses murs, et dans le parc immense.
Au bas-flan de la colline blottis,
Ses murs par la mousse sont envahis.
Deux énormes piliers d’un autre âge
Dont on a muré le passage,
Laissent le passant s’interroger
Sur ce que fut son passé.
Deux rangées d’acacias géants
Contre ce mur emmêlent leurs branches,
Retiennent encore à regret
Des cosses de graines refusant de tomber.
A leur extrémité Sud, des ifs toujours verts
Grandis en liberté ont recouvert
Un kiosque au toit de tuiles, dissimulé,
Aujourd’hui asile des bêtes de la forêt.
Cet abri éloigné, isolé par une dense végétation,
Offrait une chapelle naturelle pour la méditation !
Le coteau, autrefois de vignes planté
S’étend désespérément dénudé.
Les deux bassins de pierre, d’eau encore emplis,
Reflètent ce ciel de Février morose et gris.
D’un élevage de truites ils ont été habités
Quelques grenouilles viennent encore le visiter.
Un coin de compost, quelques serres
Laissent deviner à mon regard qui erre
L’importance que devait avoir le potager
Pour alimenter toute la communauté.
Le parcours du cloître a été vitré
Pour abriter la méditation de religieuses âgées.
Le monastère silencieusement attend, attend.
Aucune réponse ne lui vient du vent .
Après un nombre incalculable d’années,
Qui ne jette un regard sur son passé,
Quand hélas arrive l’âge
Bon gré, mal gré, de tourner la page ?

Une paroissienne...