Paroisse Saint Loup


Sommaire > Vie de la paroisse > Homélies > Archives > 2007 > Pâques 2007 > 29 avril

29 avril

HOMELIE DU DIMANCHE 29 AVRIL 2007

Frères et sœurs, nous sommes donc invités aujourd’hui à prier pour les vocations… C’est d’ailleurs une demande insistante de Jésus dans l’Evangile : « la moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux…Priez le Père d’envoyer des ouvriers pour sa moisson ! » Et dans la Bonne Nouvelle de ce jour, Jésus confirme que c’est l’unité entre le Père et le Fils qui garantit aux brebis que nous sommes la possibilité d’écouter la voix de Dieu et de répondre à son appel. Le Christ nous promet que personne ne peut nous arracher à l’amour de Dieu !

Notre baptême appelle une réponse dans la foi : une réponse joyeuse, confiante, priante et agissante. C’est là notre première mission, la mission des disciples de Jésus-Christ. Tous les baptisés ont la vocation de la foi et de l’amour ! C’est cette première vocation qui nous rassemble et fait notre unité, nous invitant à entrer dans l’intimité de Dieu. Nous pouvons alors nous demander comment, dans notre vie quotidienne et notre vie d’Eglise, nous sommes disposés à entendre les appels du Seigneur et à y répondre de tout notre cœur…

Après le baptême, viennent les étapes de la première communion, de la profession de foi et de la confirmation, qui éclairent nos chemins de signes nouveaux : le Christ se donne en nourriture, le Père nous invite à la foi, l’Esprit Saint fait de nous des témoins de l’Evangile ! Nous faisons aussi l’apprentissage de notre participation active à la vie de l’Eglise, non pas comme une contrainte ou une routine, mais comme une aventure toujours plus passionnante. Nous sommes alors capables de poser les choix de vie qui nous rendront heureux, qui rendront heureux nos frères, et qui réjouiront le cœur de Dieu !

En ce dimanche de prière pour les vocations, nous vivons une profonde communion avec tous les choix de vie possibles : le mariage chrétien, le célibat consacré, le diaconat permanent, la vie religieuse, le ministère de prêtre. Chacun, à sa place, est un sarment de la vigne que protège et dynamise le Seigneur. Chacun, selon sa vocation, est signe de l’amour infini de Dieu pour chaque être humain. Chacun, avec ses charismes, son caractère, ses talents, est appelé à construire la civilisation de l’amour.

Je vous invite, cette semaine, à discerner dans nos journées ce qui est signe, ce qui est appel du Christ à le suivre, dans la prière et en servant nos frères. Et voilà que Dieu nous promet que notre joie sera grande, immense, parfaite ! Amen.