Paroisse Saint Loup


Sommaire > Vie de la paroisse > Homélies > Archives > 2007 > De Pentecôte à juillet 2007 > Profession de foi 2007

Profession de foi 2007

HOMELIE DE PENTECOTE 2007/ PROFESSION DE FOI

La fête de Pentecôte, c’est le don de l’Esprit Saint, promis par Jésus, pour nous soutenir et nous accompagner ! Et c’est aussi, pour notre paroisse saint Loup, le renouvellement de notre foi, grâce à tous ces jeunes qui disent aujourd’hui un « oui » franc et responsable à leur baptême ! C’est beau, ce que vous faites, les jeunes ! C’est beau, ce que vos familles font et ont fait pour vous ! C’est beau, ce que vos animateurs vous ont transmis ! C’est beau, ce que la communauté chrétienne vit avec vous ! Ensemble, nous formons l’Eglise de Jésus-Christ, une Eglise vivante !

Je ne sais pas si vous seriez capables de donner une définition de l’Esprit-Saint, les jeunes ! Et vous, les adultes ? Et bien moi non plus ! Mais je vous propose quelques indices, à la croisée de nos chemins, de nos milliards de chemins…

- l’Esprit est à la fois souffle et feu : souffle qui rappelle la présence de Dieu, invisible mais sensible au fil des étapes de notre vie ; souffle qui pousse en avant, qui donne courage et espérance. Et feu qui réchauffe, qui éclaire, qui indique une direction…
- l’Esprit nous relie les uns aux autres, avec notre diversité et notre complémentarité. Il fait de nous un peuple de frères, de chercheurs de Dieu. Il marque ce trait d’union d’amour qui nous unit dans une même quête de sens, dans une même quête de Dieu.
- l’Esprit nous permet de nous adapter, dans notre désir d’annoncer l’Evangile, à ceux et celles que nous rencontrons : pour leur parler de Dieu, nous apprenons à les rejoindre dans ce qu’ils vivent, à adapter notre langage, à comprendre ce qui les fait vivre, cheminer. C’est en aimant ce monde, en aimant nos frères, que nous pouvons être les signes d’un Dieu d’amour !
- l’Esprit nous permet de réconcilier, en nous, tout ce qui fait la richesse de notre humanité ; nous ne sommes pas compartimentés ! Au contraire, nous sommes invités à faire l’unité entre notre intelligence, notre corps, notre mémoire, nos projets, nos sentiments, notre volonté, nos désirs… St Paul nous dit que le combat est rude pour réaliser cette cohérence. Mais sûrement pas impossible ! La prière est une aide précieuse pour réaliser cette unité dans nos vies…
- l’Esprit fait de nous des fils : l’apôtre Paul nous rappelle que si nous pouvons appeler Dieu, à la suite du Christ, « Père », c’est parce que le souffle de l’Esprit nous inspire cette familiarité, cette proximité, cette tendresse. L’Esprit à l’œuvre en nos cœurs nous rapproche de Dieu, qui se fait proche de nous !
- Enfin, dans l’Evangile de ce jour, l’Esprit Saint nous est présenté avec des qualificatifs très forts : le défenseur, la vérité, l’enseignant, la mémoire, la fidélité, celui qui est présent…

Eh ! Les jeunes, bonne route ! Ça vaut le coup ! C’est un chemin fabuleux, même s’il n’est pas toujours facile…
Ne baissez jamais les bras ! Vivez à fond l’aventure de la foi, l’aventure de l’Eglise…
N’ayez pas peur de ce que vous croyez, devant les copains : vous les respectez, ils vous respecteront.
Soyez fiers de croire, mais soyez aussi au service des autres, par amour.
N’oubliez pas de prier souvent, pour rester branchés à Jésus Christ.
Continuez l’aumônerie, les sorties, les camps : la profession de foi n’est pas une fin, c’est une rampe de lancement pour poursuivre le chemin !

Mais surtout : soyez heureux de vivre, soyez heureux de croire…

Bon vent !

AMEN.