Paroisse Saint Loup


Sommaire > Vie de la paroisse > Actualité > Retour sur l’Assemblée diocésaine des 14 et 15 octobre 2017 à la Basilique du Sacré-Cœur de Grenoble

Retour sur l’Assemblée diocésaine des 14 et 15 octobre 2017 à la Basilique du Sacré-Cœur de Grenoble

Ce beau temps fort diocésain auquel une délégation de notre paroisse Saint-Loup a participé découlait d’un triple questionnement à destination de notre évêque et de l’Eglise diocésaine :
. Comment est-ce que l’Eglise aide en ce moment à la rencontre avec Jésus ? Cette question n’est pas nouvelle mais reste fondamentale et demande à être posée à frais nouveaux.
. Comment rêve-t-on nos paroisses au XXIème siècle ? Il s’agit en réalité de constater ce qui advient, l’émergence de ce qui se vit, en vue de mieux l’accompagner tout en repérant les signes de l’Esprit-Saint ; convient-il alors d’appuyer sur l’accélérateur ou bien sur le frein ?!
. Enfin, quel est le rapport de l’Eglise avec le monde, sa présence dans la société française et en Isère ? Quels sont ses besoins auxquels l’Eglise peut prendre sa part ? A travers ce dernier aspect, c’est Dieu qui nous parle et l’écouter est capital. Il est possible de le faire de bien des manières et la volonté de notre évêque est d’écouter ce que le peuple de Dieu a à dire. C’est la raison pour laquelle cette assemblée est ainsi nommée : « Ecouter ce que l’Esprit dit aux Eglises » (expression tirée du Livre de l’Apocalypse).

Nous sommes tous venus en délégations afin de pouvoir mieux se parler et réfléchir ensemble, pour être plus productifs grâce au travail des délégués ! Des critères avaient été retenus pour la composition de ces délégations : parmi eux, l’aspect intergénérationnel, la diversité des réalités de l’Eglise et des spiritualités.

Pour notre paroisse, ce sont ainsi 14 délégués qui ont répondu avec joie à l’appel lancé par l’équipe paroissiale, personnes de sensibilités diverses, représentatives de divers domaines de l’activité pastorale,

Des délégués appartenant à des mouvements d’Eglise ont aussi été sollicités.

Un certain nombre de personnes ayant participé aux visitations entre paroisses ont fait partie des délégations. Pour mémoire, la Paroisse Saint-Loup avait visité la Paroisse Saint-Martin du Manival et avait reçu la visite de la Paroisse Saint-Bruno de Chartreuse. Il est bien certain que tout ce qui a été vécu lors de ces rencontres a contribué à alimenter la préparation de ce week-end. Il ne faut pas non plus omettre qu’au mois de septembre des consultations avaient été menées, sous forme d’interviews, qui ont été reprises à l’Assemblée.

Cette Assemblée fut l’occasion de faire le point, quatre ans après la Lettre pastorale (« Communion et mission, le défi de notre Eglise ») de notre évêque (pour Pentecôte 2013) et à l’issue de sa première mise en œuvre. Ce point a été fait, par délégation, le samedi en fin de matinée.

Au cours de ce week-end, des témoignages ont été entendus et des mini formations ont été dispensées. Des temps d’échange ont eu lieu pour rêver la paroisse du futur. Un mot d’ordre : laisser l’imagination s’exprimer sans entraves, et accueillir de manière constructive toutes les idées ! Ce travail a fait l’objet des ateliers du samedi après midi, mais aussi - de manière peut-être plus concrète - du temps d’échanges en délégations paroissiales le dimanche matin. Des échanges faits dans un esprit constructif, avec un esprit fraternel qui n’a fait que grandir au sein de notre délégation durant ces deux journées.

L’enjeu fut d’entendre l’analyse du peuple de Dieu qui parle à l’Eglise et à son pasteur, grâce au travail discret mais efficace de l’équipe des « grandes oreilles » et grâce à la synthèse finale de notre évêque. Il n’y eut pas d’annonce particulière, ce temps de travail et de communion a surtout servi à tracer les prochaines étapes. Et puis ce fut l’occasion de lancer la démarche synodale promulguée par le Pape François (Synode 2018 des évêques pour les jeunes).

Les jeunes furent bien représentés lors de cette Assemblée ! Un certain nombre ont trouvé leur place au sein de notre délégation et ils ont pu vivre le lancement d’Ephata ! qui est la déclinaison de la démarche synodale pour les jeunes de l’Isère : dix ans après les Assises des jeunes, ce sera une année pour élargir et redynamiser la pastorale des adolesscents dans les paroisses tout en développant le réseau jeunesse diocésain.

Certains – des communautés contemplatives entre autres - ont pu s’associer à cette Assemblée par la prière (une neuvaine avait notamment été proposée dans les différentes paroisses) ou en écoutant les moments forts sur RCF Isère.

Dans la continuité de la Lettre pastorale de Mgr Guy de KERIMEL et de l’Exhortation apostolique du Pape François « La joie de l’Evangile », continuons à avancer ensemble sur ce chemin de refondation missionnaire de nos communautés chrétiennes ! Et de belles choses existent déjà : les Fraternités locales, les Centres Paroissiaux, l’élaboration des Projets Paroissiaux d’Evangélisation, les initiatives missionnaires dans toute leur diversité, les laïcs en mission paroissiale et les nouveaux pôles diocésains (Evangélisation, Communion, Diaconie et Soin, Eglise en dialogue et Jeunesse).

Nous avançons donc pas à pas pour refonder nos communautés chrétiennes sur le Christ et sur la foi des Apôtres, au souffle de l’Esprit. La démarche des « Visitations entre paroisses » qui a été proposée au début de l’année 2017 s’est parfaitement inscrite dans cette dynamique communautaire et missionnaire voulue par notre Eglise diocésaine, à l’issue de l’Année Pastorale dont le mot d’ordre était « N’ayez pas peur ! ». Notre Projet Paroissial ne peut être qu’enrichi par autant d’expériences et de temps forts !