Paroisse Saint Loup


Sommaire > Vie de la paroisse > Homélies > 3ème dimanche de Pâques, année C

3ème dimanche de Pâques, année C

samedi 4 mai 2019 aux Saillants et dimanche 5 mai à Vif

Pierre, m’aimes-tu ?

« Je vais à la pêche » dit Pierre... Voilà qui est étrange pour des gens que l’on pense remplis de la joie de la résurrection, qui doivent se préparer à annoncer l’Evangile au monde entier ! Mais ce sont des pêcheurs de profession, il faut bien qu’ils gagnent leur vie, et ils sont encore en attente de la rencontre de Jésus qui les mettra en route.
Au petit matin, c’est l’échec, ils n’ont rien pris. Ils suivent alors les conseils d’un inconnu sur le rivage – eux, des pros de la pêche ! Et là, ils prennent une grande quantité de poissons... Jean reconnaît Jésus en l’inconnu, Pierre se jette à l’eau.
La scène suivante se passe sur le rivage. Jésus est là, un feu est allumé, il y a du pain, et du poisson est déjà en train de cuire. Jésus invite les disciples à apporter le poisson qu’ils viennent de pécher, et à venir partager le repas qu’il a préparé.
Vient alors le dialogue entre Pierre et Jésus : «  Pierre, m’aimes-tu  » ? Il y a plusieurs mots en grec pour dire « aimer », et le mot employé par Jésus désigne l’amour radical, l’amour du don de soi... Le verbe employé en réponse par Pierre voudrait plutôt dire « Je suis ton ami ». La question renouvelée une seconde fois reçoit la même réponse...
Pierre n’ose pas trop s’avancer ! Il sait trop bien que son amour a des limites, lui qui, par trois fois, a renié Jésus ! Jésus répond «  Sois le berger de mes brebis », et renouvelle sa question. Il prend Pierre là où il en est, pour lui confier son Eglise, mais il attend de lui qu’il soit plus que son ami, qu’il soit capable de donner sa vie pour lui. En fait, Jésus sait bien qu’il en est capable, c’est Pierre qui doute de lui même ! Finalement, à la troisième question Pierre répond bien "je t’aime", au sens de « Je t’aime radicalement, je suis prêt à donner ma vie pour toi »... Et en effet, il le fera, et c’est ce que Jésus lui révèle ensuite.
Alors, que retenir de ce texte dans nos vies ?
La pêche, c’est aussi la mission qui nous est confiée d’annoncer l’Evangile au monde entier, d’aller au large, d’aller vers les périphéries ! On peut se fatiguer toute la nuit, sans résultat, mais Jésus nous invite à recommencer, à ne pas nous décourager. C’est lui qui peut remplir le filet. Jésus nous invite aussi à écouter l’inconnu sur le rivage, sans préjugés... Accueillir ce qu’il y a de bon chez les autres, qui nous aide à avancer. Il nous invite aussi à nous rassembler, à nous mettre ensemble pour remonter les filets...
Pour mener à bien notre mission, Jésus nous demande d’aimer d’un amour radical, et de l’aimer en chaque prochain. Nous nous sentons souvent bien petits devant cette exigence ! Jésus nous prend là où nous en sommes, mais il sait que son Père a mis son amour en nous, que nous sommes capables de toujours plus d’amour ! Il nous demande d’abord de ne pas nous résigner à nos médiocrités, de ne pas renoncer à avancer.
La mission d’évangélisation qui est confiée à tous, c’est le sacerdoce commun de tous les baptisés. Mais pour la mener à bien, nous avons aussi besoin de l’aide que Dieu nous apporte par ses sacrements, et par la fonction de conduite et de sanctification du peuple de Dieu, confiée d’abord aux apôtres, puis aux prêtres et aux évêques, leurs successeurs...
Cette année, et l’année prochaine, nous n’aurons pas d’ordination de prêtres sur notre diocèse. Pendant tout ce mois de mai, notre évêque nous appelle à prier pour les vocations. Alors, dès aujourd’hui, nous pouvons prier pour que Dieu appelle des prêtres au service de son peuple, à notre service ! Prions aussi pour nos prêtre, que Dieu les aide dans leur ministère, face aux difficultés ! Et donnons leur tout notre amour !

Amen

Gilles Berger Sabbatel

Références des textes liturgiques :
Actes 5, 27b-32. 40b-41 ;
Psaume 29(30) ;
Apocalypse 5, 11-14 ;
Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 21, 1-19