Paroisse Saint Loup


Sommaire > Vie de la paroisse > Homélies

Homélies

27 mai 2021

Dimanche de Pentecôte, année B

23 mai 2021

Puisque l’Esprit nous fait vivre, marchons sous la conduite de l’Esprit
Le passage d’Évangile que l’on vient d’entendre se situe au soir du dernier repas de Jésus avec ses disciples. Dans l’évangile selon Saint Jean, Jésus fait un long discours à ses disciples où il leur délivre ses derniers enseignements. Dans le passage sélectionné par la liturgie d’aujourd’hui, il leur annonce la venue sur eux de l’Esprit Saint, « le Défenseur ». C’est l’Esprit Saint qui leur donnera la pleine compréhension de ce qu’ils ont vécu avec Lui.
Dans les actes des apôtres, que nous avons entendu en première lecture, Saint Luc nous livre donne un récit de la venue de l’Esprit Saint le jour de la Pentecôte, 5 jours après la Pâque juive. L’effet du don de l’Esprit Saint est immédiat ! Les apôtres qui se restaient jusque là entre eux dans la chambre haute vont sortir pour annoncer la bonne nouvelle aux foules...
Mais nous aussi, avons reçu l’Esprit Saint par notre baptême, puis par notre confirmation, pour ceux qui ont reçu ce sacrement... Qu’est l’Esprit Saint pour nous ?
Bien sûr, l’Esprit Saint est d’abord Esprit d’Amour ! On pourrait parler longuement des dons de l’Esprit Saint, mais je me contenterais d’aborder quelques points...
Esprit de Sagesse... Parfois, nos actes ou nos paroles nous surprennent nous mêmes ! Nous avons dit ou fait juste ce qu’il fallait dire ou faire pour celui qui est en face de nous... Cela m’arrive parfois dans mon ministère liturgique, lorsqu’une parole me vient, et c’est précisément celle-ci qui touche mes auditeurs, plus que toute une homélie pourtant bien préparée.
Esprit de courage... Nous n’avons peut-être pas beaucoup d’occasion d’en faire usage ! Nous risquons rarement notre vie en affirmant notre foi dans notre pays et à notre époque, mais les apôtres l’ont fait après la Pentecôte ! Et d’autres après eux l’ont fait, et certains sont allés jusqu’au don de leur vie. Mais il nous faut parfois affronter la crainte de l’hostilité pour affirmer notre foi. Dans notre société, de plus en plus, on voudrait que les croyants de toutes religions deviennent invisibles au nom de la laïcité, alors qu’elle vise essentiellement à permettre leur coexistence pacifique !
Esprit de Paix... Parfois, nous nous trouvons en désaccord avec nos frères sur un choix à faire, sur une décision à prendre. Et pourtant, invoquer l’Esprit Saint peut permettre de se mettre d’accord, pour trouver le bon choix, la bonne décision... La encore, j’en ai fait l’expérience...
Quand au don des langues... Je ne crois pas qu’un non francophone puisse comprendre mon homélie dans sa langue, pas plus que je ne comprend moi même une homélie en hongrois (j’ai essayé...). Mais pourtant... Parfois, nous nous adressons à des personnes d’une autre culture. Ou nous pouvons aussi avoir à dire quelle est notre foi à des gens qui ne la partagent pas.. Il faut alors adapter notre discours... C’est l’Esprit Saint qui peut nous inspirer une manière de parler qui touchera chacun, tel qu’il est, là où il en est, qu’il soit chrétien, athée, ou croyant d’une autre religion...
Dans la seconde lecture, Saint Paul nous dit quels sont les fruits de l’Esprit : « amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi. » Et le passage se conclu ainsi : « Puisque l’Esprit nous fait vivre, marchons sous la conduite de l’Esprit. »
L’Esprit Saint habite en nos cœurs. Il est discret... Sachons nous mettre à son écoute ! Si nous disons « viens, Esprit Saint », il n’a pas beaucoup de chemin à faire, il suffit d’ouvrir notre cœur ! Mais pour cela, il faut accepter de ne pas compter que sur nos connaissances, notre intelligence, nos plans et nos projets bien construits. Sachons nous laisser déranger, parfois, par l’Esprit Saint ! Il agit en nous si nous lui laissons la place, si nous laissons un peu le silence s’installer en nous pour pouvoir l’entendre.
Amen

Gilles Berger Sabbatel

Références des textes liturgiques :
Actes des apôtres (2, 1-11)
Psaume 103 (104) ;
Lettre de St Paul aux Galates (5,16-25) ;
Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean (15, 26-27 ; 16, 12-15)

16 mai 2021

Homélie pour la Solennité de l’Ascension du Seigneur Année B

13 mai 2021 – Eglise Saint Jean-Baptiste, Vif

Allez dans le monde !

Depuis la résurrection de Jésus, il s’est écoulé 40 jours pendant lesquels Jésus est apparu plusieurs fois à Marie-Madeleine, à des disciples sur la route d’Emmaüs, aux apôtres. Quarante jours pour que les disciples s’habituent à ne plus vivre avec lui, à se redire ce qu’ils ont vécu, entendu, appris, pour retrouver la présence de Jésus, celle qui a transformé leur vie. Aujourd’hui, nous fêtons la dernière apparition sur la terre de Jésus ressuscité et son élévation vers le Père. Nous sommes invités à vivre sans le voir, mais avec une certitude : Notre Seigneur et notre Dieu est ressuscité pour tous les hommes, il est vivant pour toujours. Alors s’il n’est pas toujours facile de partir sur les routes comme les disciples de Jésus, il est possible de partager la bonne nouvelle en agissant simplement. Comme à l’époque de Jésus, il y a beaucoup d’enfants et d’adultes qui aujourd’hui, ne connaissant pas bien la Bonne Nouvelle de son amour. Alors ouvrons l’œil et soyons ses messagers !
Au cours de ses repas, la communauté prend corps et la communion s’approfondit. La présence parmi les chrétiens du ressuscité suscite un élan qui les conduit bien au-delà des frontières de leur monde. Avant leur départ, il leur faudra accepter de ne plus avoir de proximité immédiate avec ce qu’ils ont vécu et éprouvé durant les jours de pâque. La Parole, méditée, interprétée, prêchée, les pousse en avant. C’est l’Esprit qui les anime désormais, comme il l’avait fait en Adam. Telle est aussi notre expérience du ressuscité : l’Esprit nous envoie annoncer que Dieu s’est fait l’un de nous pour nous sauver.
Quelles que soient les formes dans lesquelles l’Évangile s’est incarné, les débats et les divisions que l’histoire a générés, l’unité fondatrice de ce qui fait notre foi en Christ, mort et ressuscité, ne peut être rompue car Il est Un. Nous sommes frères, membres du corps du Christ, témoins de l’Évangile selon nos spécificités et en dépit de nos particularismes.
A l’Ascension, le Verbe de Dieu se tait pour parler à notre cœur. Pendant quarante jours, Il nous a enseigné son Royaume, il nous a dévoilé les réalités d’en haut, il a cheminé avec nous comme auprès des disciples d’Emmaüs. Mais voilà qu’il se dérobe à notre regard et sa voix ne se fait plus entendre. Mais quel est le sens de ce silence ou de cette absence ?
Écouter dans le silence de notre cœur ne nous est pas si facile, si naturel. Faire taire le brouhaha ambiant pour se retirer dans notre espace intérieur constitue pourtant l’acte fondateur de notre liberté personnelle. Car en ce lieu intime, nous nous trouvons seul à seul, cœur à cœur avec l’Esprit, cet Esprit que le Christ nous promet en ce jour de l’Ascension, et qu’il nous transmettra lors de la Pentecôte.
Dans cet espace de prière, de contemplation, qui est le lieu d’un consentement, nous apprenons à regarder au-delà des apparences, à écouter plutôt qu’à entendre. Au milieu de notre monde, submergé d’images, étourdi de bruits, le Christ envoie ses témoins proclamer la Bonne Nouvelle, porter la marque de son amour pour tous les hommes, et même pour toutes les créatures sous le ciel : Proclamez l’Évangile à toute la Création !
A travers le sceau de l’Esprit, sujet de la promesse, le Christ, figure du Père éternel, veut voir en nous des êtres de contemplation et d’action, capables de foi et d’espérance pour l’humanité, pour toute la Création, au cœur même des pires défigurations. Alors l’Ascension devient le mystère de notre naissance au Ciel, qui a déjà commencé et qui se réalise chaque jour : cette nouvelle naissance dans l’Esprit préfigure notre condition lorsque nous serons semblables au Christ, parce que nous le verrons tel qu’il est (1 Corinthiens XIII, 12).

Père Thibault NICOLET


Références des textes liturgiques : Actes des Apôtres I, 1-11 Psaume XLVI (XLVII), 2-3, 6-7, 8-9 Épître de saint Paul apôtre aux Éphésiens IV, 1-13 Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc XVI, 15-20

Homélie pour le sixième dimanche de Pâques Année B

Aimer dans la joie

>> Lire l'article...

Cinquième dimanche de Pâques Année B

La vigne et les sarments

>> Lire l'article...

Quatrième dimanche de Pâques Année B

Jésus est le Bon Berger

>> Lire l'article...

Troisième dimanche de Pâques Année B

Le Ressuscité et ses disciples

>> Lire l'article...

Homélie pour le Deuxième dimanche de Pâques, Fête de la Divine Miséricorde Année B

Soyons des croyants !

>> Lire l'article...

Dimanche de Pâques : Saint Jour de la Résurrection du Seigneur Année B

Pâques, fête de l’Amour et de la Vie

>> Lire l'article...

Homélie pour le Jeudi Saint 2021 Année B

Porteurs d’amour et de lumière

>> Lire l'article...

Dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur Année B

Méditation : Abandonné à sa Passion

>> Lire l'article...

Cinquième dimanche du Carême Année B

Le Christ annonce sa mort, ne Le perdons pas de vue sur ce chemin de douleur !

>> Lire l'article...

Homélie pour le 4ème Dimanche de Carême Année B

Se tourner vers Jésus-Christ pour avoir la vie éternelle

>> Lire l'article...

Homélie pour le troisième Dimanche de Carême Année B

Le mystère pascal se dévoile

>> Lire l'article...

Deuxième dimanche du Carême Année B

La gloire et la souffrance du Fils de l’homme

>> Lire l'article...

Homélie pour le Premier Dimanche de Carême Année B

La tentation au désert et la Bonne Nouvelle de Dieu

>> Lire l'article...

Homélie pour le Mercredi des Cendres Année B

Le but du Carême : favoriser la conversion du cœur

>> Lire l'article...

6ème dimanche du temps ordinaire, année B

Si tu le veux, tu peux me purifier

>> Lire l'article...

Cinquième dimanche du Temps Ordinaire Année B

A Capharnaüm, Jésus guérit, Jésus délivre, Jésus attire…

>> Lire l'article...

Quatrième dimanche du Temps Ordinaire Année B

Jésus enseigne et guérit un démoniaque

>> Lire l'article...

Troisième dimanche du Temps Ordinaire Année B

« Venez à ma suite »

>> Lire l'article...

2ème dimanche du temps ordinaire, année B

Tu m’as appelé, me voici

>> Lire l'article...

Deuxième dimanche du Temps Ordinaire Année B

Une rencontre qui change tout

>> Lire l'article...

Fête du Baptême du Seigneur Année B

Écoute ton cœur et plonge !

>> Lire l'article...

Fête de la Sainte Famille Année B

« L’enfant grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse »

>> Lire l'article...

Solennité de la Nativité du Seigneur – Messe du Jour Année B

Le Verbe s’est fait chair, Il a habité parmi nous

>> Lire l'article...

Solennité de la Nativité du Seigneur – Messe de la Nuit

Naissance du Roi des rois

>> Lire l'article...

2ème dimanche de l’Avent, année B

Préparez le chemin du Seigneur

>> Lire l'article...

Quatrième dimanche du Temps de l’Avent Année B

L’Annonciation, au service du surnaturel

>> Lire l'article...

Troisième dimanche du Temps de l’Avent Année B

Jean-Baptiste, figure de l’humilité et du service

>> Lire l'article...

Deuxième dimanche du Temps de l’Avent Année B

A l’écoute du Baptiste, efforçons-nous de comprendre le retour glorieux du Christ dans la Lumière de sa première venue !

>> Lire l'article...

Premier dimanche du Temps de l’Avent Année B

Dieu est comme « un homme parti en voyage »

>> Lire l'article...